Association marocaine pour la Promotion de la Femme Rurale (AMPFR)

Posted by:

seed

3 Comments

  1. Ben Mahi Malika -  13 giugno 2015 - 16:45

    tous pour une vie meilleure pour la femme rurale

    Rispondi
  2. fethi abdelbaki -  21 giugno 2015 - 4:39

    nous madas conseils dent lemeluons hautesavons tellement apprecié les propos de la formation qui consiste à la valorisation du produit artisanal et pour etre tourné vers l’action . vous aurez dans les plus proches delais les esquisses de notre conception de demarche de travail à faire . NOUS saluons hautement les conseils de MADAME MALIKA BEN MAHI qui nous eclaire le chemin .

    Rispondi
  3. fethi abdelbaki -  26 giugno 2015 - 17:54

    salut les deux abeilles Chiara et Letizia, mon vif bonjour à Mr Marco

    le cycle de formation auquel on avait assisté était largement fructueux car nous avons pu mettre le point sur notre dynamique motivationnelle, et nous sommes persuadés qu’il y a encore du chemein à faire, mais grâce à vous le premier pas qui compte est fait.
    de prime abord résulte toujours de la valorisation des matières premières locales,
    dans la grande majorité des cas, et pour les exemples les plus représentatifs, ils sont le fruit d’une transformation à petite échelle résultant d’un savoir faire traditionnel local,
    une forte connotation de terroir, de racines locales, avec un contenu culturel et social donnant au produit une dimension allant bien audelà du cadre strictement alimentaire.(identité du produit)
    Point commun essentiel également aux produits locaux: la qualité.
    il apparaît toutefois opportun d’effectuer les remarques suivantes:
    la qualité n’est pas un droit, mais un devoir; un produit n’est pas de qualité parce qu’il est fermier, artisanal ou de montagne. Il doit, au contraire, démontrer sa qualité,
    la certification de qualité, avec les nombreux signes utilisés (A.O.C., labels, etc.) est un chapitre qui préoccupe beaucoup, mais:
    l’organisation économique professionnelle, quelle que soit la certification mise en place, conditionne toujours la réussite d’une démarche qualité,
    dans de très nombreux cas, les petits volumes concernés de productions diverses ne peuvent guère justifier la mise en place d’une certification de qualité officielle. Une marque commerciale rigoureusement gérée peut alors très bien suffire,

    dans tous les cas de figure il faut:

    établir un cahier des charges précis,
    mettre en oeuvre un système de contrôle rigoureux,
    recenser l’ensemble des associations feminines et assurer leur synergie.

    fethi Abdelbaki
    sous couvert : Mme Malika Ben mahi

    Rispondi

Leave A Comment

Your email address will not be published. Required fields are marked (required):

Back to Top